Que faire si un oiseau est blessé ou affaibli ?

Il faut manipuler l’oiseau avec précaution en lui épargnant tout stress supplémentaire.

  1. Commencer par couvrir la tête d’un linge lui permettant de respirer, mais sans voir.
  2. Le saisir par le dos à la hauteur des épaules, ailes plaquées au corps.
  3. Protéger les mains d’une paire de gant épais.
  4. Placer l’oiseau au plus tôt dans un grand carton dans lequel sera aménagé quelques trous pour laisser circuler l’air. Déposer ce carton dans un endroit calme, obscur et tempéré.
  5. Ne pas le nourrir ou l’abreuver, et prévenir immédiatement :
  • Soit le centre UFCS (Union Française des Centres de Soins) le plus proche.
  • Soit l’OFB (Office Française de la Biodiversité) qui donnera la marche à suivre. Il existe un service dans chaque département.
  • Soit la LPO (Ligue pour la Protection des Oiseaux)
  • Soit, à défaut, un fauconnier si vous en connaissez un proche de chez vous.

Comment agir pour protéger ces oiseaux ?

Victimes des activités humaines : électrocution, collisions, trafic routier, destruction des habitats, empoisonnements directs et ou indirects, chasse, éoliennes, utilisations de produits phytosanitaires, certains loisirs comme le parapente et l’escalade, l’agriculture intensive, le désairage (prélèvement dans la nature), le braconnage, certains films comme “Harry Potter” avec le Harfang des neiges suscitant le désir de ce rapace, assèchement des marais, saturnisme (empoisonnement au plomb des proies chassés), superstitions… ; les oiseaux disparaissent, alors pour y remédier, vous pouvez …

1/ Installer des nichoirs dans les lieux adéquats.

2/ Ne plus couper les haies et les arbres en bord de route car ce sont des barrières naturelles à la route : les oiseaux vols ainsi à la cime des arbres et non plus en rasant les routes.

3/ Ne plus consommer de bois exotique et de SOJA qui engendrent la déforestation et enrayent la reproduction des perroquets.

4/ Eviter de cautionner l’agriculture intensive qui empoisonnent les proies des rapaces.

5/ Ne plus tuer par plaisir des animaux.

6/ Préserver les vieux arbres pour leur nidification.

7/ Laisser les greniers ouverts afin de facilité le territoire de l’oiseau et sa nidification.

8/ Découvrir notre environnement avant de le détruire.

9/ Laisser l’herbe pousser pour que les prédateurs des micro mammifères puissent se nourrir.

10/ Ouvrir les clochers pour la chouette effraie par exemple pour son territoire et sa nidification.

11/ Installer des caches (par erdf par exemple) sur les fils électriques afin de stopper les électrocutions.

12/ Installer des visualisateurs sur les fils babelés pour éviter que les oiseaux ne se blessent et meurt.

13/ Rouler doucement.

14/ Etre conscient que nos activités de loisirs sur des lieux de nidification sont délétères pour les oiseaux. 

15/ Ne plus acheter de perroquets ou autres oiseaux qui ne proviennent pas d’éleveur afin de limiter le braconnage.

Au Mexique, le trafic et la confiscation des espèces exotiques a augmenté de façon exponentielle au cours de ces dernières années.

16/ Ne pas ramasser les bébés rapaces nocturnes lors de vos promenades en forêt par exemple

Ce sont des petites boules de duvet cherchant à s’émanciper et ils tombent du nid. Ils attendent la tombée de la nuit pour appeler leurs parents afin qu’ils puissent venir les nourrir… Les bébés vont par la suite apprendre à se déplacer pour ensuite voler…

Si vous sentez que le bébé est en danger (prédateurs, ville, place, route…), vous pouvez lui porter secours en le plaçant dans la même zone mais en sécurité par exemple dans un carton ouvert, qui sera placé sur un bord de fenêtre ou toit ….

Dans le cas où l’oiseau est blessé, vous pouvez le rapatrier dans un centre de sauvegarde comme la LPO, l’UFCS. Les manipulations doivent être les plus délicates pour installer l’oiseau dans un carton, mettez des gants, pour manipuler l’oiseau il faut recouvrir les yeux de l’oiseau avec un tissu pour ne pas qu’il soit trop effrayé, placé une bouteille chaude dans le carton sauf en période estivale, enlever le tissu, et attendez les directives du centre. ET SURTOUT NE JAMAIS DONNER A BOIRE OU A MANGER (cause : mauvaise alimentation ou étouffement avec l’eau) tant que le centre ne vous l’a pas recommandé.

Bébé chouette effraie

Bébé chouette hulotte

Comment protéger nos oiseaux du jardin ?

Le jardin est un mini écosystème : la protection de la biodiversité et des oiseaux sont essentielles à l’équilibre des écosystèmes. De nos jours, nous observons un déclin des espèces en raison du manque de nourriture, des empoisonnements aux pesticides, de la destruction des sites de reproduction…

C’est ainsi que vous pouvez nourrir les oiseaux du jardin en hiver, ne pas tailler les haies pendant les mois d’avril, mai et juin, favoriser leur nidification et adopter des gestes face à un oiseau blessé et ou face à un oisillon tombé du nid.

Concernant les oisillons tombés du nid, certains sont en phase d’apprentissage de vol ou de recherche de nourriture. C’est ainsi que vous pouvez vous éloignez et observer les parents les nourrir. Mais, vous pouvez jeter un œil sur les chats … Et, si l’oisillon est abandonné, vous pouvez contacter la LPO (Ligue pour la Protection des Oiseaux) par exemple qui vous conseillera mais en attendant vous pouvez placer l’oisillon au chaud dans un carton sans l’abreuver et le nourrir…

Concernant la période de nidification, vous pouvez installer des nichoirs adaptés à vos oiseaux de jardin. Vous pouvez aussi favoriser la plantation d’arbustes comme l’aubépine, le sorbier qui sont des garde-manger et ou des perchoirs. Puis, vous pouvez nourrir les oiseaux pendant la période de nidification

Concernant le nourrissage des oiseaux pendant l’hiver, les graines comme le tournesol, le millet sont appréciés par les oiseaux mais attention aux boules de graisses car elles sont déconseillées. Elles sont trop grasses et pas assez nutritives pour les oiseaux.  Attention, il ne faut pas leur donner de pain, du riz non cuit et de la noix de coco qui sont fatales pour eux. Et, vous pouvez aussi leurs installer des baignoires ainsi que des abreuvoirs